Partage Bretagne

                                                                                                                      

Le sort des lépreux s'est amélioré en Afrique mais autrefois, ils faisaient peur à tout le monde parce qu'on les croyait très contagieux. Ils étaient bannis de la communauté villageoise, stigmatisés.

Au Bénin, pays d'origine du vaudou, les MALADES MENTAUX d'aujourd'hui, sont comme les lépreux d'autrefois. On les croit possédés par un esprit malfaisant. Ils font peur. Ils vivent en marge de la société, abandonnés de tous, parfois nus dans les rues, enchaînés, ou victimes de mauvais traitements...

Un jour, un homme a arrêté son regard sur l'un de ces malades. Depuis, il ne cesse de leur porter secours. Il a créé une association (O.N.G) qui les prend en charge médicalement, humainement, pour les remettre sur pied et les réinsérer si possible dans leur milieu d'origine. 

                  

 Depuis une dizaine d'années, Partage Bretagne soutien cette association africaine, la SAINT-CAMILLE-de-LELLIS, créée par le Béninois Grégoire AHONGBONON, élu "Africain de l'année" en janvier 2016. 

D'autres associations soutiennent les projets de la Saint Camille. Vous trouverez des informations intéressantes en cliquant sur les liens suivants : 

Santé Mentale en Afrique de l'Ouest  basée à Uzès dans le Gard, présente le point de vue et les actions de professionnels de la santé mentale (psychiatres de la région de Montpellier)

Les Amis de Grégoire : ce site mentionne de nombreux articles de presse et permet d'accéder à des videos professionnelles (reportages diffusés sur différentes chaînes de télévision françaises ou étrangères). 

Les Amis de la Saint Camille : cette association canadienne pourra vous donner des informations récentes (actualités) sur l'aide qu'elle apporte à la St Camille. 

Partage Bretagne a financé la construction d'un centre de soins, hôpital psychiatrique à l'africaine, à DJOUGOU, au Bénin. Au cours des 4 premières années de fonctionnement, 3 700 malades sont passés dans ce centre pour consultations ou traitements plus importants.

A partir de 2017, le nouveau challenge pour Partage Bretagne, c'est la création d'un centre de réinsertion, pour les malades en voie de guérison, à proximité du centre de soins existant. 

Grégoire AHONGBONON a été présent en BRETAGNE,  du 1er au 10 février 2017.

Partage Bretagne lui a organisé des rencontres avec des jeunes, sur temps scolaire, à la demande des collèges et lycées de Loire Atlantique et des Côtes d'Armor volontaires pour écouter son témoignage saisissant. Trois conférences tout public ont été organisées en soirée à ANCENIS, La ROCHE-BERNARD et SAINT-BRIEUC.  

Des médias anglophones (entre autres la BBC, le New-York Times --qui a publié l'une des photos ci-dessus--)  ont créé des vidéos, documentaires et reportages sur l'action très particulière de Grégoire AHONGBONON.

Les professeurs d'Anglais des établissements scolaires, peuvent utiliser ces documents dans leur enseignement.