Partage Bretagne

Centre de réinsertion...        Il ne faut pas imaginer un site industriel avec des machines bruyantes et un personnel hyperactif !  

La réalité restera modeste :

  •     un bâtiment d'hébergement pour les personnes à réinsérer (avec une entrée pour les hommes et une entrée pour les femmes)
  •     un autre bâtiment d'hébergement  pour le personnel d'encadrement et les visiteurs éventuels
  •     un espace ouvert pour faire la cuisine, un réfectoire, un entrepôt…
  •     des lieux ou locaux où la personne peut pratiquer des activités encadrées en lien avec les autres, pour se reconstruire

-         physiquement : gymnastique, sports, jeux collectifs, expression corporelle, danse sur des rythmes africains...

-         mentalement : groupes de paroles, création artistique, théâtre, peinture, écriture de textes "slam"…

-         professionnellement : ateliers de couture, coiffure, tissage… boulangerie, mécanique, maraîchage. Par exemple, la production de piment rouge ou de laurier-sauce servirait pour la nourriture des personnes du centre et pourrait être vendue dans la boutique située en bordure de route (activité génératrice de revenus)

Tout cela mérite d'être réfléchi pour être adapté aux besoins et à la réalité culturelle locale. Une étude de marché a été faite par un coopérant canadien.

Pourtant, avec des TECHNIQUES MODERNES, CELA NE DEVRAIT PAS ETRE UN PROJET AU RABAIS mais à la pointe du progrès, sinon PIONNIER pour la région de Djougou, en trois domaines  :

-         Assainissement écologique : utilisation de la jacinthe d'eau pour le traitement des eaux usées (phyto-épuration).

-         La construction d'un château d'eau alimenté par un forage avec une pompe fonctionnant avec des panneaux solaires  est une priorité pour avoir de l'eau potable en permanence et pour irriguer les terres qui seront cultivées.

-         Les murs des bâtiments, au lieu d'être en parpaings ciment, pourraient être construits en briques de terre crue de type "LEGO", fabriquées sur place à l'aide d'une presse Meco-concept, envoyée au Bénin en septembre 2016.  

Calendrier des travaux : Ce site vous tiendra informé de la progression du chantier.

Mai-juin 2017 : un petit groupe de techniciens d'Ancenis se rend sur place, pour faire le point avec la St Camille et voir comment faire avancer les points les plus délicats du projet, entre autres, l'assainissement.    château d'eau mars 2017 

 garage   et boutique 

Deux étudiants doivent installer des panneaux solaires pour l'alimentation de la presse électrique (fabrication de briques en terre crue) à Djougou entre le 23 juin et le 2 juillet 2017.

FINANCEMENT du PROJET :

La recherche de financements continue... En plus des actions que Partage Bretagne peut mener, les dons de particuliers, les partenariats d'entreprise, sont les bienvenus.  La Région "Pays de la Loire" a accordé une subvention.