Partage Bretagne

Quel sort pour une personne qui souffre de MALADIE MENTALE en Afrique de l'Ouest ?  Un "sort" peu enviable…

Quand un cas de trouble mental survient dans une famille, le plus souvent, c'est la honte, le désarroi, et par réflexe culturel,  on a d'abord recours aux sorciers et charlatans qui font payer très cher des breuvages ou des sortilèges censés guérir la maladie. 

1.    Le malade peut être enchaîné dans la cour ou entravé dans une pièce de la maison : il ne pourra plus circuler, ni causer du tort aux autres villageois qui finiront même par oublier son existence.

2.    Il peut être exclu du village par décision des anciens : il vivra seul dans une petite cabane, à la périphérie, le pied bloqué dans un tronc d'arbre, pendant des années, jusqu'à la mort…  mangeant la nourriture qu'on veut bien lui apporter.

3.     Il peut être envoyé dans un "camp de prière" (un genre de secte) où il vivra attaché sous le soleil et sous la pluie, en compagnie de dizaines d'autres malades.  Il sera battu, privé de nourriture et d'eau, parce que, croit-on, il faut faire souffrir le corps pour faire sortir l'esprit mauvais qui l'habite.

4.     Il peut aussi s'enfuir de la maison, mener une vie errante, abandonné de tous, livré à lui-même, n'ayant d'autre ressource que de faire les poubelles : on le verra nu dans les rues, agressif il fera peur, ou victime sans défense de tous les abus possibles, il n'a plus aucun droit.         

Qui viendra à son secours ?  ...