Grégoire

 

Un prénom : Grégoire

Un beau nom : AHONGBONON   (moyen mnémotechnique : Ah !   O N G    beau nom !)

Né au Bénin en 1953, il peut être considéré comme l'un des pionniers de la prise en charge de la maladie mentale dans ce pays.  

Mais c'est en Côte d'Ivoire qu'il a créé l'Association SAINT-CAMILLE-DE-LELLIS en 1983

Dans les rues et les villages du Bénin...

Le personnel de la St Camille est officiellement habilité à recueillir les malades mentaux qui errent dans les rues, pour les conduire et les accueillir dans les centres de soins du Bénin. Homme d'action, Grégoire lui-même va dans les villages de brousse et s'adresse aux familles et aux habitants réunis, pour leur expliquer que les personnes qu'ils ont enchaînées sont atteintes d'une maladie mentale que l'on peut traiter par des médicaments. C'est un combat contre les préjugés et les pratiques archaïques. Combat qui porte ses fruits : les mentalités évoluent peu à peu. On voit de plus en plus souvent des familles qui, d'elles-mêmes, conduisent leur malade au centre le lus proche de leur domicile.    

Tout un réseau

Partage Bretagne est en contact avec d'autres associations qui soutiennent l'œuvre de Grégoire à travers son ONG La St Camille.  Elles se sont de nouveau rencontrées à La Pommeraye en juillet 2016.